La danse fait rajeunir ? Peut être pas mais elle aide à mieux vieillir ….

Remerciements à JUCY VINCENT neurobiologiste et auteure de

Faites danser votre cerveau (ODILE JACOB) à lire pour plus d’informations

Fondatrice du programme clickanddance.com

Une étude révèle que les séniors qui pratiquaient la danse sont nettement moins touchés par la dégradation de leurs fonctions intellectuelles que ceux qui pratiquaient toute autre activité.Pour se prémunir de la démence sénile ou de maladies dégénératives telles que la maladie : d'Alzheimer, danser semble donc réellement efficace.

Cette étude a porté sur 6 activités de loisir (lecture, écriture, mots croisés, cartes, discussions, musique) et 9 activités physiques (natation, vélo, danse, groupes d'exercice, jeux d'équipe tels que le bowling, marche, ménage, babysitting) Les sujets étaient âgés de plus de 75 ans.

Conclusion:

La danse est plus efficace que les mots croisés et la seule activité qui diminue considérablement le risque d'apparition d'une démence sénile et cela deux fois plus que la lecture. Les autres activités physiques n'ont pas indiqué d'impact important. À la différence de la plupart des autres pratiques physiques, la danse implique un effort mental et des interactions sociales significatives. L'association des stimulations intellectuelles et sociales semble donc être la raison pour laquelle les danseurs réguliers sont davantage prémunis. Lors que la seule activité physique n'a pas d'effet protecteur démontré contre la sénilité, bien qu'elle soit clairement bénéfique à la santé. Nous parlons de la danse chorégraphiée et non des soirées en boîtes ou bal qui ne procurent que du plaisir…

La danse et l’intelligence: Les danseurs seraient selon cette étude, plus intelligents Si la danse peut aider à mieux vieillir, elle a également un effet immédiat, à tout âge, sur l'intelligence. Selon Garder, psychologue du développement de l'université de Harvard, il existe 9 formes d'intelligence.

L’une d’elles l'intelligence corporelle-kinesthésique ou l'intelligence du mouvement donne plus de capacité à manipuler des objets, de grandes aptitudes à utiliser leur motricité et même inventer, de meilleures capacités pour l'équilibre, la coordination, la vitesse, la force et la souplesse. Et enfin la danse donne plus de facilité à transmettre sentiments pensées à l'aide de mouvements corporels, ainsi qu'à apprendre en imitant les actions d'une autre personne.

CONCLUSION : LUCY VINCENT conclut la danse plaisir contredit « no pain no gain » pas de progrès sans souffrance ! Car la libération d ‘hormones du plaisir procure bien être et met par l’interaction du corps et du cerveau en action beaucoup plus groupes musculaires de façon beaucoup plus fortes dans un avenir proche prédit-elle rien n’empêche d’imaginer qu’on prescrira telle chorégraphie pour stimuler : foie, reins, système digestif, cerveau et système immunitaire…le tango est déjà adapté aux maladies comme le parkinson ! Elle est déjà utilisée dans certains hôpitaux maisons de repos de retraite…ALORS JE DIS VIVE LA SCIENCE ET VIVE LA DANSE !

A lire aussi La danse meilleure amie de la mémoire : cf. news de   5pasdance.com G PORCHER.

EXTRAITS :     la mémoire en action permet de :- retenir les différents pas de danse formant des chorégraphies

-Le rythme et la musique, maintient constamment l’esprit en éveil et améliore son oxygénation, Elle développe des milliers de connexions entre les neurones.La danse met en œuvre différents centres spécialisés comme ceux

-De la logique (souvent mathématique… comptes …)

-du rythme (chaque mouvement est ancré sur un rythme )

-de la mémoire visuelle (visualiser le mouvement l’observer et l’imaginer)

-de la mémoire sensitive (sensation éprouvée au cours d’un mouvement)

-de la mémoire spatiale (repérage dans les 4 directions…pas toujours facile !...)

-de la mémoire émotionnelle (procurée par un beau mouvement exécuté sur une musique agréable)

-de la mémoire géométrique (les déplacements décrivent des figures : carré cercle….spirales…

-de l’imitation d’un modèle de déplacement pour en saisir toutes les nuances.

-de la mémoire dite kinesthétique (par exemple on réécrit un mot pour se souvenir de son orthographe… une mémoire qui est inscrite jusque au bout de nos jambes et de nos bras…

Et de la mémoire du vocabulaire (voila pourquoi on donne des noms aux pas et aux figures…).

Ajouter l’ enrichissent de la vie sociale :vaincre la timidité, prendre de l’assurance, développer la confiance et l’estime de soi….